LE LEGS              de  Marivaux    

Un testament lègue au Marquis 600 000 francs à charge d’épouser Hortense ou de lui en donner 200 000

s’il refuse ce mariage. Le Marquis, amoureux de la Comtesse, espère qu’Hortense le refusera afin de conserver l’intégralité du legs. Mais Hortense, éprise d’un chevalier désargenté, se doute des sentiments du Marquis pour la Comtesse et souhaite, par l’entremise de Lisette et de Lépine, presser le Marquis de se déclarer à cette dernière, pour se voir indemnisée. Le tempérament de la Comtesse, la timidité du Marquis, les nécessités contradictoires des domestiques et la crainte du Chevalier corsent le jeu. Dans cette joyeuse partie de cartes, est-ce l’amour qui se joue à l’argent ? Déconcertés, les personnages du Legs se ressaisissent avec Ronsard et reprennent souffle avec Schubert. Le Legs ouvre à 600 000 francs, l’atout sera à pique ou à coeur.

Théâtre de Poche

2014

Avec :
Bernard Menez, Valérie Vogt, Marion Bierry, Gilles-Vincent Kapps,
            Estelle Andréa, Sinan Bertrand ou Alexandre Bierry

 

Décors : Nicolas Sire                              Lumières : André Diot

Arrangements musicaux : Gilles-Vincent Kapps   
                  Costumes : Marion Bierry                  Assistant à la mise en scène : Roman Jean-Elie

 

 « Accoler des sonnets de Ronsard (sur de la musique de Schubert) à la pièce de Marivaux paraît incongru : c’est parfaitement réussi ! […] Bernard Menez est exceptionnel.»
Jacques Vallet, Le Canard Enchaîné

 

« Marion Bierry orchestre avec brio une partie de poker menteur au XVIIIe siècle. »
Philippe Chevilley, Les Echos

 

« Tout n’est que délicatesse dans ce spectacle, servi par une distribution parfaite. »
Marie-Céline Nivière, Pariscope

 

« L’humeur facétieuse de Marion Bierry n’aura de cesse de se manifester une heure vingt durant.
Une réussite ! »

Fous-de-théâtre.com

MENTIONS LÉGALES

© 2019 MARION BIERRY

  • https://plus.google.com/117167403531
  • twitter-bird2-square
  • facebook-square
...

Crédit Victor Tonelli